Extermination

Fourmis Charpentières Extermination Hygiénique

Extermination de fourmis

Les fourmis vivent en colonies et leurs colonies comprennent une grande quantité d’ouvrières (femelles stériles), un ou plusieurs reproducteurs, des œufs, des larves et des pupes. Les fourmis élaborent des nids structurés, ce qui exige habituellement beaucoup d’efforts de la part des ouvrières de la colonie. De nombreuses espèces préfèrent nicher dans le sol et d’autres se retrouvent dans le bois, comme les rondins morts, les poteaux de clôtures, les arbres creux ou même le bois à l’intérieur de la structure. Quelques espèces de fourmis nichent également à l’intérieur des bâtiments.

Les fourmis ont généralement des antennes nettement coudées. Leurs antennes sont des organes particulièrement importants pour les sens du goût et du toucher et possèdent de nombreuses cellules sensorielles. Elles sont donc utiles pour détecter et goûter les aliments. La fourmi est également connue pour utiliser un certain nombre de phéromones chimiques pour communiquer entre les individus provenant de la même colonie.

Les fourmis charpentières sont parmi les plus visibles en périphérie des maisons. Elles sont de grande taille et généralement noirâtres ou très foncées. Les ouvrières ont des mandibules assez larges avec lesquels elles creusent leurs galeries dans le bois et peuvent mordre ou pincer fortement. Les ouvrières sont polymorphes et varient considérablement en taille, de 1/4po à 3/4po de long. Beaucoup d’espèces sont noires, peut-être avec quelques bandes légèrement grisâtres sur l’abdomen, les individus matures peuvent avoir une certaine coloration brune, rougeâtre et noir, de sorte qu’elles apparaissent distinctement en deux tons.

Les fourmis charpentières établissent des nids à différents endroits. Les sites extérieurs comprennent des souches, des rondins creux, des poteaux téléphoniques, des poteaux de clôtures ou d’autres gros morceaux de bois semblables. Un bois qui est humide ou partiellement décomposé. Cependant, des fissures, des crevasses et d’autres cavités peuvent être utilisées pour démarrer un nid dans le bois sain. Les fourmis peuvent également être transporté dans les maisons via le bois de chauffage ou s’infiltrer et s’établir de différentes façons.

Les fourmis des pavés sont de petites fourmis brunes noirâtres (1/8po à 1/6po) avec les pattes et les antennes plus pâles. Elles possèdent un abdomen noir et ont des lignes parallèles ou des crêtes de la même couleur que la cuticule sur la tête et le thorax. Cela donne à la cuticule une texture rainurée.

Leurs nids se retrouvent habituellement à l’extérieur sous les pierres, dans les fissures et les joints de dalles de pavée et dans les sols très compacté. La fourmi des pavés peut être une nuisance particulière dans les maisons construites avec une dalle sur sol. Les ouvrières s’infiltrent par des fissures dans la dalle et par les joints divers.

Les fourmis pharaons sont de couleur jaunâtre clair à brun rougeâtre et sont monomorphes (toutes de la même taille). Elles mesurent de 1/15po à 1/12po de long. Elles sont généralement transportées entre les murs de la maison par l’entremise de boîtes, de sacs d’épiceries et autres contenants en provenance d’endroits dont
l’intérieur est déjà infesté. Ont les retrouvent dans les maisons, les appartements, les hôtels, les épiceries, les restaurants, les hôpitaux, les maisons de soins ainsi que plusieurs autres installations.

Les nids sont rarement perceptibles. Nous retrouvons les fourmis pharaons entre les murs, sous les planchers, dans les plafonds, derrière les plaintes et les plaques de prises électriques, dans les ordures, dans les linges de toilette pliée. Elles nichent sur les matières poreuses, dans les endroits chauds et humides, près des conduits d’eau chaude etc. Contrairement à plusieurs autres espèces de fourmis, les fourmis pharaons sont nomades et ont la capacité de se réorganiser constamment en choisissant une nouvelle reine au besoin.

Extermination de punaises de lit

La lutte contre la punaise de lit a connu une révolution dans les années 1940, lorsque le DDT (insecticide) est devenu accessible aux professionnels de la lutte antiparasitaire. Cela a mené à la disparition de cet insecte comme cause de perturbation d’une bonne nuit de sommeil et le nuisible a pratiquement disparu de l’Amérique du Nord peu après.

Ainsi, la plupart des personnes nées après 1945 n’ont pas vraiment connu les punaises de lit, et jusqu’aux années 2000 elles n’étaient pas souvent rencontrées par l’industrie de la gestion antiparasitaire. Les punaises de lit sont demeurées courantes dans d’autres régions du monde, tel que l’Asie et l’Amérique du Sud et Centrale. Mais ces dernières années elles ont été fréquemment rencontrés en Amérique du Nord, à nouveau dans les hôtels, les motels, les auberges, les logements subventionnés, les dortoirs, les refuges, les écoles, les maisons, les établissements de soins de santé, les complexes d’appartements, dans divers modes de transport et pratiquement tout autres endroits où les gens vivent ou se rassemblent. Le phénomène semble avoir repris de l’ampleur suite à l’interdiction environnementale d’utiliser le DDT comme pesticide et a grandement été amplifié par la mondialisation croissante.

Les punaises de lit adultes mesurent de 1/5po à 1/4po de longueur et environ 1/8po de largeur. Elles sont généralement de couleur brun rougeâtre à acajou, ou encore plus rougeâtre si l’abdomen est rempli d’un repas de sang récemment consommé. Bien que leurs corps soient recouverts de minuscules poils de couleur dorée, ces poils sont si petits qu’ils sont presque invisibles à l’œil nu de sorte que l’apparence générale du corps est reluisant. Les punaises de lit ont un cycle de vie incomplet, ou graduel, habituellement avec cinq stades nymphal avant d’atteindre la maturité. Pour se développer et muter au stade supérieur, les nymphes doivent obtenir un repas de sang généralement provenant d’un hôte humain. Ils ont un corps de forme ovale et distinctement aplati afin qu’ils puissent s’infiltrer dans les fissures serrées et les crevasses dans le but de s’abriter. Le corps des nymphes et des adultes qui ont récemment obtenu un repas de sang, semblera gonflé et en forme de bulbe en raison de leur abdomen plein.

Punaises de Lit Extermination Hygiénique
Coquerelles Extermination Hygiénique

Extermination de coquerelles

Les coquerelles sont parmi les insectes les plus communs. D’après les fossiles, on sait que les blattes sont présentes sur terre depuis près de 350 millions d’années. Leur taille varie considérablement. Certaines espèces mesurent jusqu’à plusieurs pouces de longueur.

Les Blattes Germaniques font partie des espèces d’insectes les plus adaptables et les plus performantes. Elles ont pu survivre à de nombreux changements environnementaux au cours de plusieurs millions d’années.

Les blattes germaniques sont de loin l’espèce de coquerelle la plus commune et la plus importante qui infeste nos maisons et nos institutions. Les adultes sont de couleur brun pâle à brun plus foncé et mesurent environ 1/2po à 5/8po de longueur. On peut les distinguer des autres espèces de blattes par les deux bandes foncées sur la partie antérieure dorsale du thorax (prothorax). Les adultes des deux sexes ont des ailes bien développées, mais ils ne volent jamais. Les blattes germaniques nymphes (blattes non matures) ressemblent aux adultes, sauf qu’elles sont plus petites, sans ailes et de couleur plus foncée.

L’aspect le plus important des dommages causés par les coquerelles provient de leurs habitudes d’hébergement et de nutrition. Elles côtoient les endroits humides et insalubres tels que les égouts, les poubelles, les zones insalubres des cuisines, des salles de bains et des aires d’entreposage intérieures. Les blattes répandent la saleté et les germes de ces divers endroits, sur les aliments, les surfaces de préparation des aliments, la vaisselle, les ustensiles etc. En fait, elles contaminent beaucoup plus de nourriture qu’elles n’en mangent.

Extermination de souris / mulots

La souris est originaire des plaines herbeuses de l’Asie centrale, probablement dans la région du Turkménistan actuel. On pense qu’elle a été transportée vers l’ouest sur des navires par des marchands et des immigrants du 15e siècle.

En raison de sa petite taille, de son adaptabilité et du fait qu’elle a besoin de petites quantités de nourriture et de peu d’espace, la souris est capable de survivre et de se reproduire dans presque n’importe quel environnement dans lequel l’homme existe également. À l’exception des humains, la souris est le mammifère le plus nombreux et le plus répandu sur terre.

Les souris ont un petit corps mince et pèse de 1/2oz à 1oz une fois mature. Elles ont de grandes oreilles et une queue semi-nue de la même grandeur que la tête et le corps réunis. La fourrure est généralement grise foncé sur le dos et grise clair sur le ventre, mais de nombreuses variations de couleur sont possibles.

Dans les villes, l’entièreté de la vie de certaines souris peut être passée à l’intérieur des bâtiments. Dans les banlieues et les zones rurales, la souris se voie aussi à l’extérieur au travers les herbes et les arbustes, à proximité des fondations de bâtiments, dans les hangars d’entreposage, les garages et les vides sanitaires sous la structure. À l’extérieur, les souris se nourrissent de graines d’herbes, d’insectes ou de ce qu’elles peuvent trouver. Lorsque leur approvisionnement alimentaire devient rare à l’automne, certaines souris se déplacent et migrent dans les bâtiments et les immeubles.

Extermination de souris
Extermination de rats

Extermination de rats

Le rat de Norvège est également connu comme étant le rat domestique, le rat brun, le rat de quai, le rat d’égout et le rat gris. Nous croyons qu’il est originaire de la région de la Mongolie et qu’il se serait frayé un chemin vers l’ouest par les premières routes commerciales. Il est fort probable qu’il est été introduit en Amérique du Nord par les colons européens et les navires de traite entre le milieu et la fin des années 1700.

Le rat de Norvège est plus gros, plus fort, plus agressif et mieux adapté pour se reproduire et survivre dans les climats plus froids que les autres espèces de rat. Le rat adulte a un corps trapu et pèse entre 12 et 16 oz. Il arrive parfois qu’il y ait des individus plus lourds que 16 oz, mais cela est plutôt rare. La fourrure du rat est grossière et varie de rougeâtre à brun grisâtre avec des parties inférieures blanchâtres. Mais il existe de nombreuses variations de couleur y compris des rats de Norvège entièrement noirs. Le nez est émoussé, les oreilles sont petites et serrées et n’atteignent pas les yeux lorsqu’on les tire vers le bas. La queue est écailleuse, semi-nue et plus courte que la tête et le corps combinés.

La plupart des rats sont nocturnes, avec des périodes d’activités au crépuscule et juste avant l’aube. Mais ils peuvent modifier leurs habitudes aux périodes où la nourriture est plus fraîche ou plus disponible. Il n’est pas rare pour un rat d’être vu durant la journée. À l’intérieur, ils occupent habituellement les étages inférieurs des bâtiments mais lorsque les populations se développent, ou que l’environnement l’exige, les rats envahissent également les étages supérieurs et établissent des nids dans les espaces de plafond et de grenier. De plus, si la situation s’y prête, ils peuvent se nicher dans les meubles et cavités des mêmes pièces que leurs occupants. À l’extérieur, leur nid se retrouve souvent dans des terriers à proximité ou sous un objet qui les protèges contre les intempéries ainsi que de leurs ennemies.

Extermination de guêpes

Les Guêpes font partie de l'ordre des hyménoptères, à l'intérieur de laquelle plusieurs espèces démontrent une certaine variété d'habitude différente. Certaines sont sociables et vivent en colonie alors que d'autres sont solitaires. Les guêpes sociales développent des colonies de la même façon que les fourmis. Ces colonies ont une reine qui produit les œufs, les ouvrières et le couvain. Les Guêpes solitaires n'ont pas de colonie. Les femelles matures confectionnent une cellule par œuf et la ravitaille en insectes et araignées paralysées afin que la larve puisse s'en nourrir le moment venu.

Nous allons retrouver généralement trois types de nids sur les structures et les bâtiments. Soit; les nids en papier fermé, les nids en papier aux alvéoles exposées (Guêpes polistes) et les nids avec cellule confectionnés en boue (Guêpes solitaires). Parfois les nids sont visibles de l’extérieur, alors qu'à d'autres moments elles sont implantées dans le bâtiment et non visible.

Les Guêpes sont considérées comme bénéfiques par leurs activités de polinisatrice et dans quelques autres circonstances. Cependant elles deviennent un parasite lorsque leurs activités nuisent ou menaçant la santé humaine par les risques de piqures et lorsqu’elles détériorent les structures en y implantant leur colonie.

Guêpes Extermination Hygiénique
Araignées Extermination Hygiénique

Extermination d'araignées

Les araignées possèdent des caractéristiques physiques facilement reconnaissables par la majorité des gens. Elles possèdent huit pattes, ce qui les différencie immédiatement des insectes, qui eux en possèdent six. Comparativement aux insectes, les araignées n'ont pas d'ailes, pas d'antennes et sont composées de deux majeures parties, soit; une tête fusionnée au thorax et un abdomen.

Les jeunes araignées ressemblent aux araignées matures à l'exception de leurs tailles et parfois de leurs couleurs. Elles possèdent toutes une paire de structures en forme de mâchoire, appelé chélicères. À l'extrémité de chaque chélicère, elles possèdent un croc en forme de griffe. À l'extrémité de chacun des crocs réside une petite ouverture d'où provient du venin qui est injecté dans les proies lors des morsures. La filière, localisée au bout de l'abdomen, est lié à une glande qui produit la soie lors de la conception des toiles.

Dans la plupart des conditions extérieures, les araignées sont considérées comme bénéfiques parce qu’elles se nourrissent d’insectes. Cependant, elles sont indésirables pour la plupart des propriétaires lorsqu’elles s’infiltrent à l’intérieur. Et la répulsion engendrée par la vue des toiles et des araignées à l’intérieur suffit à elle seule à l’emporter sur les bienfaits que leurs présences peuvent procurer.

Capture d'animaux sauvages

À mesure que la population humaine augmente, nous étendons continuellement les zones urbaines ainsi que les banlieues en zones boisées ce qui fait que nous délogeons constamment les animaux sauvages originaires de ces zones. Nous pouvons donc nous attendre à ce que les conflits avec les animaux sauvages persistent et augmentent.

Par exemple, les écureuils et les ratons laveurs qui dégarnissent des arbres fruitiers, pillent les poubelles et consomment les graines d’oiseaux facilement accessibles en ne se gênant pas pour se servir. Endommageant au passage les bacs de plastique contenant les déchets. Ou bien les marmottes et les taupes qui détériorent le jardin en y creusant leurs galeries et leurs terriers et la liste continue.

Les animaux sauvages sont généralement attirés vers les zones qui leur fournissent nourriture, eau et abri. Lorsqu’ils explorent des quartiers où ils y trouvent de la nourriture facilement accessible, ils finissent souvent par explorer les bâtiments voisins afin de trouver des ouvertures qui pourraient leur fournir un abri. La plupart des animaux sont opportunistes dans l’établissement de nouveaux emplacements de nidification, profitant des bâtiments qui permettent une entrée facile et évitant les structures hermétiquement scellées qui nécessiteraient un effort excessif pour y entrer. De toute évidence, la meilleure façon de prévenir les problèmes d’animaux sauvages à l’intérieur et en périphérie d’un bâtiment, est de les empêcher d’y accéder en premier lieu et de lès relocaliser en milieu boisé par la capture.

Agissez rapidement,
chassez les intrus de votre domicile!

Demande de soumission

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.